Logo

Potion syllabus est un logiciel qui permet de travailler la boucle phonologique et plus particulièrement l'aspect séquentiel de la mémoire. Il  propose également un module de reconnaissance des syllabes, qui vise à renforcer les processus de conversion et d'assemblage.

Il s'adresse à tous les patients qui ont des troubles de la mémoire de travail et qui ont acquis la lecture, ou aux patients chez qui on veut renforcer les procédures d'assemblage (sans mise en œuvre spécifique de la mémoire de travail).

Les performances du patient sont enregistrées ce qui lui permet de continuer à son domicile en fonction des scores précédents.

  • 2 exercices différents
  • "Reconnaissance de syllabes"
  • Mode simple
  • Mémoire de travail
  • 7 à 99 ans
  • "Rétention sérielle"
  • Mode ludique
  • Reconnaissance de syllabes ou mode sérielle
  • Choix des syllabes travaillées
  • Choix des syllabes distractrices
  • Quantité de syllabes distractrices
  • Différents types de police
  • Choix de la taille de la police
  • Option de fin de partie
Vous pouvez accéder à une version de démonstration de l'exercice. Dans ce mode le paramétrage n'est pas disponible.

La mémoire de travail est très fortement impliquée dans le traitement et le développement du langage, ainsi que dans les apprentissages. Ses liens avec le développement et le fonctionnement du langage sont bidirectionnels. Au sein de la mémoire de travail, l'orthophoniste, en travaillant avec ses patients, fait plus particulièrement appel à la boucle phonologique, fortement impliquée dans le développement de compétences langagières comme le lexique et la syntaxe. Cette boucle phonologique est  également déterminante dans le développement des processus d'assemblage et du langage écrit. Dès les années 1990, un déficit de la boucle phonologique est considéré comme un facteur causal de troubles du langage, voire de critère diagnostique.    

Initialement conçue comme un système à part, il apparaît aujourd'hui que la mémoire de travail est en lien étroit avec la mémoire à long terme et qu'elles s'influencent mutuellement. La mémoire de travail serait ainsi le résultat de l’activation d’informations et de procédures stockées en mémoire à long terme. Il existerait ainsi une réciprocité entre le langage et la mémoire de travail,  avec une "co-construction développementale des capacités de chaque domaine cognitif" (Duployer A. 2011).  

Les liens mutuels entre mémoire de travail et mémoire à long terme interrogent sur des rééducations de la mémoire de travail sans un travail de fond sur le langage, mais un travail sur le langage est-il plus pertinent, si on le considère à l'isolé, sans tenir compte des limitations de traitement imposées par un déficit de la mémoire de travail ?    

C'est en prenant en compte ces différents aspects développementaux et d'interaction, confortés par notre expérience clinique, qu'est née "Potion Syllabus". Il existe des programmes de remédiation de la mémoire de travail, mais ceux-ci privilégient plus les fonctions visuo-spatiales que la boucle phonologique. L'objectif de "Potion Syllabus" est d'offrir la possibilité de travailler plus spécifiquement la boucle phonologique et en particulier dans son aspect sériel.
L'enfant entend des syllabes qu'il doit mettre dans l'ordre entendu dans un chaudron afin d'aider la sorcière à préparer sa potion. Des séries de plus en plus longues lui seront proposées en cas de réussite. Le praticien peut également choisir que l'enfant restitue dans l'ordre inverse à l'ordre entendu les syllabes cibles.  

Ce logiciel prévoit également un module de reconnaissance des syllabes, qui permet d'entraîner et de renforcer les processus d'assemblage. Les syllabes peuvent être très facilement sélectionnées afin de proposer de façon progressive, des syllabes simples, complexes, avec des digraphes vocaliques, des trigraphes... L'enfant entend une syllabe, qu'il doit identifier parmi des distracteurs. 

Le patient peut continuer ses exercices au domicile.

Corinne Boutard

Orthophoniste, chargée d'enseignement à l'université Paris VI, Corinne Boutard participe à cette plate-forme en tant que comité scientifique et auteur de logiciels.